Mathématiques (ECE1)

Quelques questions et réponses.

Par SIMON STUKER, publié le vendredi 6 juillet 2018 11:23 - Mis à jour le dimanche 18 juillet 2021 21:17

Voici une liste de questions qui sont régulièrement posées par des élèves entrant en CPGE :

Quel matériel dois-je prévoir pour le cours de mathématiques ?

Vous pouvez prendre le support (classeur, cahier, ...) que vous préférez, mais prévoyez quelque chose
pour contenir les nombreux documents (fiches méthode, corrections, ...) que je distribuerai.

Faut-il que j'achète une calculatrice spéciale pour le cours de mathématiques ?

Non. La calculatrice n'est pas utilisée en CPGE ECG.

Tous les calculs difficiles seront faits avec le logiciel Python.
De plus, les calculatrices ne sont - de toutes façons - pas autorisées aux concours.

Faut-il que je travaille tout l'été pour me préparer au cours de mathématiques ?

Non, mais il faut être certain de démarrer l'année sans lacunes sur le programme de Lycée.

Sur la page suivante je donne quelques consignes pour préparer la rentrée.
Une fois ces travail effectué, il n'est pas nécessaire d'en faire davantage.

Vous aurez aussi besoin d'être reposés pour démarrer l'année sereinement.
Le plus important n'est pas d'avoir un bon point de départ,
mais plutôt de prendre le rythme en cours d'année.

Est-ce que je vais forcément avoir des notes catastrophiques en mathématiques ?

Non. Il est vrai que le niveau des cours est élevé, et que les premiers devoirs surveillés
révèlent souvent que les étudiants n'ont pas encore pris le rythme.

Malgré cela, il y aura de nombreuses petites évaluations (interrogations, devoirs maison)
et colles (interrogations orales) où il est parfaitement possible d'obtenir de bonnes notes.

J'ai toujours eu de mauvaises notes en mathématiques. Est-ce que ça va être pire ?

Pas nécessairement.
Le cours de mathématiques commence par de nombreux rappels et un retour aux concepts les plus fondamentaux.
Cela permet de refaire un point sur des lacunes anciennes que vous pouvez avoir, et de réaliser un déclic.

Il n'est pas rare de voir un étudiant avec un niveau fragile en mathématiques retrouver confiance,
et faire de grands progrès en une année de CPGE !